Font Size

Layout

Menu Style

Cpanel

Can. 537 -

Il y aura dans chaque paroisse le conseil pour les affaires économiques qui sera régi, en plus du droit universel, par les règles que l'Évêque diocésain aura portées; dans ce conseil, des fidèles, choisis selon ces règles, apporteront leur aide au curé pour l'administration des biens de la paroisse, restant sauves les dispositions du can. 532.

Can. 532 -

Dans toutes les affaires juridiques, le curé représente la paroisse, selon le droit; il veillera à l'administration des biens de la paroisse, selon les cann. 1281-1288.

Can. 1281 - # 1. Restant sauves les dispositions des statuts, les administrateurs posent invalidement les actes qui dépassent les limites et le mode de l'administration ordinaire, a moins qu'au préalable l'Ordinaire ne leur en ait donne par écrit la faculté.

# 2. Les statuts préciseront les actes qui dépassent les limites et le mode de l'administration ordinaire; dans le silence des statuts, il revient a l'Evêque diocésain de déterminer pour les personnes qui lui sont soumises quels sont les actes de cette nature, après qu'il ait entendu le conseil pour les affaires économiques.

# 3. Sauf  si et dans la mesure u cela a tourne a son avantage, la personne juridique n'est pas tenue de répondre des actes posés invalidement par les administrateurs; elle répondra cependant des actes accomplis illégitimement mais validement par les administrateurs, restant sauf son droit d'introduire une action ou de recourir contre les administrateurs qui lui ont cause du tort.

Can. 1282 - Quiconque, clerc ou laïc, participe a un titre légitime a l'administration des biens ecclésiastiques, est tenu d'accomplir ses fonctions au nom de l'Eglise, selon le droit.

Can. 1283 - Avant l'entrée en fonction des administrateurs:

1; ceux-ci doivent promettre par serment devant l'Ordinaire ou son délégué, d'être de bons et fidèles administrateurs;
2; un inventaire exact et détaille que les administrateurs signeront  sera dresse des immeubles, des meubles précieux ou présentant quelque intérêt culturel, ainsi que des autres choses, avec leur description et leur estimation; cet inventaire une fois dresse sera vérifié;
3; un exemplaire de cet inventaire doit etre conserve aux archives de l'administration, un autre aux archives de la curie; dans l'un et l'autre  sera note tout changement que pourra subir le patrimoine.

Can. 1284 - # 1. Tous les administrateurs sont tenus d'accomplir soigneusement leur fonction en bon père de famille.

# 2. Ils doivent en conséquence:

1; veiller a ce que les biens  qui  leur sont confies ne périssent pas et ne  subissent aucun dommage, de quelque manière que ce soit, en concluant pour cela, si necessaire, des contrats d'assurances;
2; veiller a garantir par des moyens valides en droit civil la propriété des biens ecclésiastiques;
3; observer les dispositions du droit tant canonique que civil, ou celles qui seraient imposées par le fondateur, le donateur ou l'autorité légitime,  et prendre garde particulièrement que l'Eglise ne subisse un dommage a cause de l'inobservation des lois civiles;
4; percevoir avec soin  et  en temps voulu les revenus et profits des biens, les conserver en sécurité une fois perçus, et les employer  selon l'intention du fondateur ou les regles legitimes;
5; payer au temps prescrit les interets d'un emprunt ou d'une hypothèque, et veiller a rembourser a temps le capital;
6; employer aux fins de la personne juridique, avec le consentement de l'Ordinaire, les sommes disponibles apres le solde des dépenses et qui peuvent être utilement placées;
7; tenir en bon ordre les livres des recettes et des débourses;
8; préparer  a la fin de chaque année un compte rendu de leur administration;
9; classer soigneusement et garder en des archives sures et convenables les  documents et instruments qui fondent les droits de l'Eglise ou de l'institut sur ces biens; déposer en plus, la où cela peut se faire commodément, des copies authentiques de ces actes aux archives de la curie.
# 3. Il est fortement recommande aux administrateurs d'établir chaque année les prévisions des revenus et dépenses; mais il est laisse au droit particulier de les leur imposer et de déterminer avec plus de précision de quelle manière elles doivent être présentées.

Can. 1285 - Dans les limites de l'administration ordinaire, et pas au-delà, il est permis aux administrateurs de faire des dons sur les biens mobiliers qui n'appartiennent pas au patrimoine stable, pour des buts de piété ou de charité chrétienne.

Can. 1286 - Les administrateurs des biens doivent :
1; dans l'engagement du personnel employé, observer exactement la législation même civile du travail et de la vie sociale, selon les principes donnes par l'Eglise;
2; verser un juste et honnête salaire a ceux qui fournissent leur travail en vertu d'un contrat pour leur permettre de pourvoir convenablement a leurs besoins et a ceux des leurs.

Can. 1287 - # 1. La coutume contraire étant reprouvée, les administrateurs tant clercs que laïcs des biens ecclésiastiques quels qu'ils soient, qui ne sont pas légitimement soustraits au pouvoir de gouvernement de l'Evêque diocésain, doivent présenter chaque année leurs comptes a l'Ordinaire du lieu qui les soumettra a l'examen du conseil pour les affaires économiques.
# 2. Les administrateurs rendront compte aux fidèles de l'usage des biens que ceux-ci ont offerts a l'Eglise, selon des règles à établir par le droit particulier.

Can. 1288 - Les administrateurs n'engageront pas un procès et ne répondront pas a une citation en justice au for civil au nom de la personne juridique publique, a moins d'en avoir obtenu la permission écrite de leur Ordinaire propre.